08.11.06

de l'art de rester inconnu

Voici une nouvelle proposition (peut être): le débat sur la séduction, l'argumentation, l'amour de l'art, m'a l'air bien engagé, mais une nouvelle question me remue les méninges quand je vois la forme donnée à ce blog.
QUI en est à l'origine ? Si je me pose cette question, c'est sûrement parce que ce ou ces gens ont fait en sorte que je me la pose (en refusant de dévoiler leur identé, en m'envoyant un mail on ne peut plus trouble et en ne signant pas vraiment leurs messages par exemple).
Ce que je propose ne serra pas un débat ou une enquête sur les concepteurs de ce blog donc (puisqu'ils m'ont invité à en faire partie), mais plutôt une rélexion autour de la question du secret et de l'anonymat.
Quels en sont les interêts, les risques etc?

Posté par donnedugout à 15:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur de l'art de rester inconnu

    DE L'ART D'ÊTRE

    Pour ammener suite à tout cela, j'ai quelques questions :
    - Que peut ammener un tel débat ?
    - Qu'en faire ? (et je ne pose pas la question suivante : y a t'il une vie aprés la mort.)
    - Ce blog est-il suffisant ?
    - En tant que personne touchant de prés ou de loin le milieu de l'art, qu'est ce que l'art est devenu pour nous, artistes, aujourd'hui ?
    - Je rappelle que les gens, aujourd'hui, ont besoin de se divertir. Pourquoi ? (aller dans la dernière exposition à la mode, pour dire qu'on l'a vue, aller voir le dernier film de clint eastwood pour ne pas penser pendant 2 heures (JE RÉPÈTE : NE PAS PENSER), aller voir la dernière pièce de théâtre pour ne pas paraitre inculte, et se mettre au dernier rang pour piquer un somme ....). Pourquoi l'art est devenu paraitre ?
    - Pourquoi, quand on fait un sondage chez des personnes qui n'ont rien à voir avec ce milieu, vous répondent elles qu'elles n'y comprennent rien ? Pourquoi l'art aujourd'hui est devenu si hermétique à leurs yeux ?
    - Pourquoi ?
    - Et pourquoi je me pose toute ces questions ?

    Posté par axl, 08.11.06 à 18:22 | | Répondre
  • DE L'ART D'ÊTRE SUITE

    Il monte les escaliers, il les descend, il les monte, il les descend, il en peut plus, mais il le fait, comme toujours, il est là, toujours et irrémédiablement là, jamais absent, que les marches soient mouillées, pleines de flaques, ou simplement cirées, il est là, mais personne ne le remarque, personne ne lui dit franchement merci, alors il se tient debout, et attend qu'on l'appelle, qu'on lui demande un sevice, qu'on le regarde même du coin de l'oeil, il est toujours là, il sera toujours là pour eux, jamais il ne faillera à son devoir, c'est à lui que lui revient le droit de le faire, à personne d'autre, et ça ils le savent tous, enfin, c'est ce qu'il croit, de toute façon, cela n'a pas d'importance, parce que l'essentiel, c'est qu'il soit là et qu'il y reste, jusqu'à la fin, uniquement lui, et pas un autre, de tout façon, il n'a pas d'enfants, ça tombe bien, parce que même s'il en avait, il ne leur aurait pas donné le droit d'être là, à sa place, il ne les aurait pas aidés, il les aurait laissés crever sur le trottoir, comme des chiens, comme des riens du tout, et ça, il aurait aimé le faire, ça oui, il aurait aimé avoir au moins une fois la place de celui qui décide, qui a la main mise sur qui de droit, il aurait envoyé chier sa femme une bonne fois pour toutes en lui balançant le plat de nouilles à la gueule, parce que les nouilles, c'est al'dente, et pas trop cuites, et il aurait posé son cul sur le canapé, mis ses chaussures sur la table basse, lui aurait crié qu'il voulait une bière tout de suite !, mais ce n'était pas possible, parce que sa femme, elle était partie depuis longtemps déjà, avec le voisin de palier, alors son plat de nouilles, c'était dans sa gueule qu'il se l'envoyait, une fois par semaine, le jour des nouilles, le jeudi, c'était pour lui.

    Posté par axl, 08.11.06 à 18:37 | | Répondre
  • Recadrage

    Bien...
    Je vais faire quelque chose qui me déplais.
    En ecrivant ce message j'ai proposé une discussion autour de l'idée d'anonymat et de secret; de "non signature".
    Je crois que les commentaires qui ont été glissés ici doivent trouver leur place ailleurs.
    Il ne s'agit en aucune façon de questions ou de propositions qui ont un rapport avec le sujet énoncé.
    Je propose donc à la personne qui a écrit ces commentaires de faire un copier-coller et de les glisser dans une nouvelle catégorie (messages) ou de les mettre en commentaire du débat FAIRE DE L'ART POUR LES GENS QUI N'AIMENT PAS L'ART (peut être est ce plus adéquat).
    Merci de ne glisser en commentaire de ce message que des choses qui ont un rapport avec ce qui est proposé.
    Si vous êtes contre cette idée, créez donc un blog sur l'anarchie (si toutefois le format "blog" vous semble approprié à l'anarchie, ce qui me semblerait étonnant).
    Merci.

    Posté par la police, 10.11.06 à 03:09 | | Répondre
Nouveau commentaire